« Your Nature reste la formule qui offre le plus d’avantages, sans conteste »

 

Vous êtes agent immobilier de profession, et vous avez acheté une maison de vacances de type « feuille » dans le domaine Your Nature. Qu’est-ce qui vous a convaincu ?

Tout simplement parce que nous avons fait le tour du marché, nous avons comparé les offres de la concurrence, nous avons même reçu des commerciaux d’autres groupes à la maison. Nous avons déjà séjourné dans des centres de vacances, donc la méthode de commercialisation ne nous était pas étrangère, et en tant qu’agent immobilier, nous connaissons le domaine. Toutefois, au terme de ces comparaisons, Your Nature reste la formule qui offre le plus d’avantages, sans conteste.

Quels sont, à vos yeux, ces avantages ?

Déjà, la formule d’usufruit avec la pleine propriété du bien au bout des 20 ans ! L’investissement est remboursé sur cette durée, vous en profitez chaque année, et en plus au bout du compte, vous êtes propriétaire d’une maison de vacances que vous utilisez alors comme bon vous semble. Ce n’est pas le cas chez tous les promoteurs. Ensuite, comparativement à d’autres investissements immobiliers, je trouve cette formule particulièrement sereine pour l’acheteur. Il faut savoir que lorsque vous achetez un appartement ou un immeuble de rapport, les frais de gestion, ou si vous ne vous reposez pas sur un syndic, les contraintes liées à la gestion, aux travaux d’entretien, puis au chômage locatif, tout cela peut s’avérer très lourd. Voilà aussi pourquoi j’ai choisi Your Nature : la simplicité. Plus aucun tracas, je me concentre sur un investissement qui servira aussi à mes enfants et petits enfants, et je profite de ma maison lors de 4 séjours par an. Avec Your Nature, je peux allier investissement et plaisir !

Pourriez-vous décrire votre profil d’investisseur en quelques mots ?

J’ai 36 ans et vis en couple à Bruxelles, je suis la maman d’une petite fille de 5 mois. J’ai déjà investi dans l’immobilier : j’ai acquis une seconde résidence en Espagne, et j’ai aussi été précédemment propriétaire d’un immeuble de rapport que j’ai revendu, depuis. Principalement pour les raisons de lourdeur que j’ai évoquées précédemment. En tant qu’agent immobilier, je peux témoigner que la grande majorité des propriétaires qui revendent leur bien, le font souvent en raison des soucis logistiques que cela représente avec leurs locataires. Maintenant, l’immobilier reste une valeur sûre, et dire que le Belge a une brique dans le ventre n’est pas un vain mot.

Vous avez investi en Belgique. L’attrait de l’étranger n’était-il pas plus fort ?

Le fait de pouvoir séjourner dans ce superbe lieu n’était pas étranger à notre choix. Vous savez, avec la vie que l’on mène actuellement, les horaires de travail, savoir qu’on peut compter sur un pied-à-terre dépaysant à 1h de Bruxelles, c’est simplement génial ! Puis sincèrement, la météo belge n’est pas si catastrophique que l’on veut bien le dire. Et pour y être retourné récemment, je peux témoigner que le domaine conserve tout son charme, même sous la pluie !

Qu’est-ce qui vous a séduite, au premier regard, lorsque vous avez franchi le seuil du site ?

La sensation dépaysante d’une nature vierge, déjà. Le fait, aussi, qu’on se projette assez facilement dans l’avenir : à vélo dans les allées, sur la terrasse ou devant le feu de bois, l’hiver… Les deux chalets témoin qui ont été construits permettent de visualiser aisément ce que sera notre cadre dès l’ouverture. C’est aussi ce qui différencie ce type d’investissement immobilier avec un investissement financier pur : plutôt qu’un chiffre sur un écran, la possibilité de mettre son argent dans du concret, du solide, de le voir régulièrement aussi.

La tonalité « verte » du projet vous a également marquée ?

Tout à fait, chaque détail est pensé dans un sens écologique et ça me plaît. C’est innovant, dans l’air du temps, et c’est nécessaire. De surcroît, le projet global est décliné dans une gamme de qualité supérieure, ce qui ne gâche rien.